Pourquoi le CBD fonctionne là où la médecine classique peine dans la lutte contre les addictions ?

Fini le temps où la médecine considérait le CBD (cannabidiol) avec presque autant de mépris qu’un remède de grand-mère.

Utilisé depuis des milliers d’années, le CBD fait un retour en fanfare depuis ces dix dernières années dans la recherche scientifique. Son efficacité redoutable pour un « simple » composé naturel issu d’une plante n’est aujourd’hui plus à prouver pour lutter contre bon nombre de maux. Anxiolytique, lutte contre l’insomnie, antispasmodique, stimulateur d’appétit, anti-inflammatoire, anticonvulsif, … ses actions sont nombreuses et significatives.

Et parmi ses nombreuses applications se cache un espoir pour lutter contre un sujet de santé majeur : la lutte contre les addictions. Voici un petit état des lieux sur l’action polyvalente du CBD sur notre organisme ainsi que son rôle prometteur dans le combat contre les addictions.

Le CBD : une substance naturelle qui a réponse à de nombreux maux grâce à un système bien rôdé

De nos ancêtres lointains à nos recherches scientifiques d’aujourd’hui, l’humain a toujours utilisé le cannabis de façon médicale. Ça ne date pas d’hier !

Un remède millénaire qui était tombé dans l’oubli

Vous pensiez que l’utilisation en médecine des substances extraites du chanvre datait du 21e siècle, comme la dernière mode qui finira par passer ? Et si l’on vous disait que l’utilisation du cannabis remontait à près de 6000 ans en arrière ?

Incroyable mais vrai, les peuples d’Asie utilisaient déjà le cannabis médicalement pour traiter la douleur, la constipation, les crampes menstruelles et la malaria il y a 6000 ans de cela. Son utilisation a finalement décru avec le temps notamment grâce à l’évolution de la médecine au 20e siècle.

C’est finalement la puissante action du CBD pour lutter contre l’épilepsie qui a remis une pièce dans la machine. Cela a ainsi permis d’attirer de nombreux chercheurs scientifiques à se pencher sur son cas. La recherche s'est donc récemment intensifiée autour du CBD, permettant ainsi la découverte régulière de nouvelles vertus de ce cannabinoïde naturel et prometteur en médecine.

21e siècle : la médecine s’intéresse de nouveau à cette substance longtemps mise sur le banc

Les années passent et se ressemblent. En effet, comme chaque année depuis environ une dizaine d’années déjà, on découvre régulièrement de nouvelles vertus médicinales au CBD, cette substance extraite du chanvre. Nouvelles découvertes et multiplication des preuves de résultats, le CBD a le vent en poupe en médecine !

À ne pas confondre avec son cousin le THC (tétrahydrocannabinol), le CBD n’est pas psychoactif et n’est pas dangereux pour notre santé, c’est même tout le contraire ! Le blason du CBD, originellement terni par les effets néfastes du THC, est aujourd’hui largement redoré tant ce produit naturelle est efficace en médecine. Anxiolytique, antispasmodique, anti-inflammatoire, anticonvulsif, neuroprotecteur et cardioprotecteur, anti-émétique, anti-angiogenèse, stimulateur d’appétit, lutte contre l’insomnie, … Son action dans le corps humain est telle qu’il permet de répondre activement à des maux du quotidien (stress, douleurs ponctuelles, …) comme à des maladies chroniques bien plus lourdes.

Le CBD est un catalyseur d’un système vital de notre organisme

La raison de cette action presque miraculeuse se cache derrière sa complémentarité avec un système très particulier de notre corps : le système endocannabinoïde. Tout comme nos autres systèmes (nerveux, immunitaire, digestif, respiratoire, …), le système endocannabinoïde assure une fonction vitale dans notre corps. En effet, il est chargé de réguler de nombreuses fonctions fondamentales (réponse immunitaire, sommeil, sensation de douleur, mémoire, humeur, …) grâce à la production autonome de cannabinoïdes pouvant agir sur des récepteurs présents dans l’intégralité de notre corps (système nerveux, poumons, foie, tissus musculaires et immunitaires, os, peau, système vasculaire, …).

Le CBD étant lui aussi un cannabinoïde, on peut comprendre aisément en quoi sa consommation peut avoir un impact direct sur de nombreux aspects de notre santé puisqu’il agit directement sur ce système qui peut nécessiter des coups de pouces de temps à autre.

Du sevrage à la rechute, le CBD agit sur tous les plans pour lutter contre les addictions

Comme mentionné plus haut dans cet article, le CBD possède de nombreuses propriétés médicinales. Parmi elles se trouve un fort potentiel dans la lutte contre les addictions lourdes, véritable sujet d’intérêt aujourd’hui. Bien plus que soulager ponctuellement un manque, le CBD agirait en effet efficacement et sur la durée pour venir à bout des accoutumances qui peuvent nuire à votre santé.

Le CBD aide lors du sevrage de nombreuses addictions

La recherche scientifique a ainsi montré que le CBD avait le potentiel pour jouer un rôle dans la lutte contre différentes formes d’addictions :

  • opioïdes (morphine, etc.) ;
  • cocaïne : l’état de manque de la cocaïne est un des plus néfastes car la rechute peut subvenir longtemps après le sevrage. De plus, aucun produit pharmacologique ne peut lutter contre cela aujourd’hui. Le CBD propose des solutions prometteuses pour cette addiction dévastatrice ;
  • héroïne ;
  • THC : c’est presque un comble quand on y pense, le CBD permet de se sevrer de la consommation de son cousin le THC. Substance illicite la plus consommée en France, la lutte contre l’addiction au cannabis est un sujet de santé majeur ;
  • tabac / nicotine : addiction tenace, la consommation de CBD en e-liquide permet de peu changer vos habitudes au quotidien pour vous séparer rapidement (résultats importants dès la 1ère semaine) de l’accoutumance à la nicotine ;
  • alcool : le CBD vient au secours d’un manque de cannabinoïdes. En effet, il a été prouvé que les organismes de personnes alcooliques produisent naturellement moins de cannabinoïdes. De plus, le CBD viendrait plus généralement contrebalancer l’effet inhibiteur de l’alcool sur notre système endocannabinoïde.

Ces dépendances sont diverses et variées, mais le CBD agit souvent de la même façon sur notre organisme pour se défaire de l’accoutumance aux drogues :

  • Dans un premier temps, son effet anxiolytique (qui n’est pas utilisé uniquement dans ce cas précis) permet de soulager les conséquences d’un arrêt de prise de drogues. Un sevrage peut induire de l’irritabilité, beaucoup de stress, des troubles du sommeil, des nausées, des douleurs, ... En fonction de l’addiction traitée, ces effets secondaires peuvent être très violents et le CBD permettrait d’atténuer considérablement cela.
  • Mais, le cannabinoïde va également agir bien plus en profondeur dans notre organisme en agissant sur notre système nerveux : le CBD a en effet majoritairement une action directe sur la sensation de récompense que l’on ressent quand on consomme une cigarette, un verre d’alcool ou une autre drogue.

En plus d’atténuer les effets secondaires d’un sevrage, le CBD va donc ainsi activement dissocier la consommation de drogue de la sensation de récompense et de plaisir.

Le CBD agit activement pour réduire les risques de rechutes

Nombreux sont ceux qui réussissent à cesser une addiction. Bonne résolution de début d’année ou regain de motivation, arrêt brutal ou plus progressif, chacun peut réussir à se séparer d’une accoutumance à une drogue. Mais pour combien de temps ?

C’est bien un des effets les plus vicieux des addictions : le risque de rechute. Vous pourrez tenir un temps sans fumer une cigarette, mais votre risque de replonger est fort. Il l’est tout autant pour n’importe quelle addiction citée ci-dessus même des années après le sevrage.

Le manque pourra vous ronger plusieurs fois par jours pendant des semaines, des mois voire des années. Simple pensée pendant que vous vous ennuyez ou envie déclenchée à cause de votre environnement, l’envie et le risque de replonger peuvent subvenir à tout moment en souvenir du moment agréable qui suivait votre consommation de drogue (douce ou dure). On identifie donc facilement un besoin de trouver un remède efficace pour lutter contre les addictions sur la durée et non ponctuellement. Dans cette optique, le CBD s’est révélé très prometteur.

Plusieurs publications scientifiques rapportent que le CBD agit activement et efficacement sur la mémoire de notre organisme qui a associé un effet positif, une récompense, à la suite de la consommation d’une drogue. Le CBD diminue donc l’attrait et la sensation de plaisir qui survient en consommant une drogue dont vous voulez vous défaire.

La médecine conventionnelle peine à fournir des solutions efficaces pour vous faire arrêter la nicotine, le THC et encore davantage la cocaïne. Mais le CBD a démontré ces dernières années une action très positive dans la lutte contre les addictions, là où la médecine classique peine donc parfois à suivre le rythme, ce qui est très prometteur pour l’avenir de ce problème majeur de santé publique.

Des atténuations d’effets secondaires d’un sevrage jusqu’à l’empêchement actif de rechute en passant par la dissociation de la consommation de drogue et la sensation de plaisir, le CBD combat les addictions sur tous les fronts.

Dans tous les cas, les addictions peuvent être des sujets lourds pour votre santé. Nous vous conseillons ainsi d’en parler à votre médecin ou à un addictologue avant de chercher à vous soigner par vous-même.

DISCLAIMER : Cet article est mis à votre disposition dans un but d'information uniquement. Il n'a pas été écrit par un professionnel de la santé. 

Product added to wishlist
Product added to compare.