Le CBD, reconnu comme nouvel aliment par l’Union européenne

Le CBD, reconnu comme nouvel aliment par l’Union européenne

 
Récemment, la Commission européenne a classifié le cannabidiol comme « nouvel aliment » (Novel Food en Anglais), qui peut désormais être vendu comme tel. Il s’agit d’une annonce particulièrement positive pour le secteur du CBD et du chanvre industriel.

 
Le CBD, un aliment à part entière

 
Fin 2020, la Commission européenne s’est enfin prononcée sur le sort du cannabidiol. Le CBD n’est maintenant plus considéré comme un stupéfiant et peut être commercialisé comme un aliment à part entière dans l’Union européenne. Dans un communiqué de presse publié le 3 décembre 2020, l’Association européenne du chanvre industriel (EIHA) souligne également que, quelques instants avant la réception de la nouvelle, « l’ONU a reconnu la valeur médicale du cannabis ». Pour rappel, cette même Commission européenne avait déclaré, durant l’été 2020, qu’elle envisageait de classer le CBD comme stupéfiant. Une telle décision aurait bien évidemment interdit toute utilisation du cannabidiol dans les pays membres de l’Union européenne.

 
Une longue attente avant cette annonce

 
La commercialisation d’aliments à base de CBD a été suspendue pendant environ un an. En effet, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA) attendait les résultats d’un examen complet de l’utilisation du cannabidiol. Les acteurs européens du secteur du CBD et du chanvre industriel craignaient ainsi un revirement de situation. Aujourd’hui, ces derniers peuvent être rassurés puisque le CBD peut tout à fait être commercialisé au sein de l’Union européenne, conformément au droit à la libre circulation des marchandises originaires des États membres.

 
Le CBD sur le catalogue Novel Food

 
D’après le catalogue Novel Food, qui regroupe tous les aliments ou ingrédients non consommés sur le territoire européen avant 1997, le CBD et ses produits dérivés sont classifiés comme « nouveaux aliments ». Si cette liste n’a pas de valeur légale, elle est toutefois régulièrement mise à jour grâce aux diverses informations fournies par les États membres de l’Union européenne. Elle permet de savoir si un produit nécessitera d’une autorisation ou non, au regard du Règlement (UE) 2015/2283 inhérent aux nouveaux aliments.

 
Sans danger pour la santé selon l’OMS, la commercialisation CBD devient donc légale dans tous les États membres de l’Union européenne grâce à cette décision. Un grand pas pour le secteur du cannabidiol et du chanvre industriel vient d’être franchi !

Product added to wishlist
Product added to compare.

Ce site utilise des cookies, en continuant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies.